Changement, évolution, tranformation… :

au fait de quoi parlons-nous ?

La transformation (ou plutôt la trans-formation) via une démarche créative est une voie managériale transversale qui s’appuie sur une méthodologie apprenante, collective, systémique et dynamique.

Le changement en revanche a une connotation plus decendante ou subie.

Quelque soit le mot qu’on emploie, ce qui est à l’origine de ces mouvements vers autre chose, c’est la nécessité de s’adapter. Or nous devons nous adpater, tous et tous les jours, aux éléments extérieurs qu’ils soient réglementaires, relationnels… ou climatiques.

La notion de changement ne date pas de la révolution industrielle puisque Parménide et Héraclite en parlaient déjà dans la Grèce antique (-600 avant jc).

“Une seule chose est constante, permanente, c’est le changement. Tout passe et rien ne demeure. Rien ne peut être pensé sans son contraire.” Héraclite – Philosophe de la nature.

Accompagnement au changement et de la transformation par l’intelligence créative

Les types de changement 

Les 2 niveaux de changement

D’un point de vue systémique, on distingue 2 niveaux de changement :

  • Les changements de niveau 1 qui interviennent à l’intérieur d’un système
  • et les changements de niveau 2 qui affectent le système lui-même.
    Cette approche « systémique » vaut à la fois pour les changements organisationnels et pour les changements individuels.

Le changement de niveau 1

Le changement de niveau 1 est une modification de certains facteurs à l’intérieur d’un système qui demeure relativement stable.

Lorsque les conditions du changement sont défavorables, le changement de niveau 1 peut générer des phénomènes d’autorégulation destinés à assurer la permanence du système et sa continuité dans un environnement fluctuant. Il n’y a pas de remise en question profonde.

Le changement de niveau 2

Le changement de niveau 2 est une modification qui affecte le système lui-même et l’amène à se modifier. Du moment où le changement percute l’organisation, il remet en question la culture de l’entreprise (c’est-à-dire les croyances, les codes, les repères, les représentations).

Il remet en question le fonctionnement inconscient de l’entreprise. On parle alors de transformation. On connait la direction, ce vers quoi on tend mais pas le chemin pour l’atteindre. On le découvrira au fur et à mesure que l’on « lâche » la manière habituelle de faire, d’être, ses croyances limitantes.

Il faut prendre le changement pas la main avant qu’il ne vous prenne par la gorge

Winston Churchill

Mieux comprendre la notion de “changement”

Définition

Le changement désigne le passage d’un état à un autre état. Selon la nature, la durée et l’intensité de ce passage, on parlera d’évolution, de révolution, de transformation, de métamorphose, de modification, de mutation.

Les formes

Le changement prendra donc diverses formes :

  • La réforme, la réorganisation, la crise, la mutation, etc. (changement plus ou moins imposé),
  • L’évolution, l’innovation (par l’anticipation),
  • La formation, le coaching (par la facilitation),
  • La recherche, le développement (par l’amélioration),
  • La créativité, la transformation, la métamorphose (par un changement de paradigme)

A lire

Sources

https://www.changement.pm/blog/hello-world

Les causes

Le changement s’est cependant accéléré au cours des 15 dernières années et particulièrement à cause de :

  • La désindustrialisation des économies
  • La crise de la finance globalisée
  • Les déséquilibres mondiaux
  • La digitalisation et la mondialisation des économies
  • La mutation d’une compétition par les coûts en une mutation par l’innovation 

Les effets

Désormais, le changement impacte tous les pans de l’économie et de la société. Sont particulièrement concernés :

  • Les entreprises et les leaders (stratégie, innovation)
  • Les chercheurs et les inventeurs (recherche et développement)
  • Les ressources humaines et les managers (digital, conduite du changement)
  • La société et les individus (changements endogènes)

Les impacts

Un nouveau paradigme voit le jour. La pensée politique droite/gauche est en passe de disparaître pour laisser place à des mouvements culturels, politiques et intellectuels transverses :

  • Le conservatisme (valeurs traditionnelles)
  • Le progressisme (pensée différente)
  • L’humanisme (usage pensée morale et philosophique)
  • Le transhumanisme (usage des sciences et des techniques)